Making my first Bra #4

All you need is straight stitch and zigzag stitch and the right materials for the right place. (Annele from make Bra)

Comme vous le savez, je vous parle ici en grande débutante. J’admets que j’ai bien galéré sur certaines coutures, mais globalement je ne dirais pas que coudre un soutien-gorge est impossible ni même compliqué. J’ai suivi pas-à-pas les très bonnes instructions de make Bra, fournies avec le patron que j’avais acquis, et je suis arrivée à une première tentative plutôt réussie.

Cependant, il est vrai que coudre un soutien-gorge n’est une chose à prendre à la légère.

As you know, I’m speaking to you about this matter as a newbie. I admit some parts were harder to manage and sometimes I had a bit of trouble, but all in all, I wouldn’t say it is that complicated to sew a bra. I followed carefully the detailed instructions provided with my pattern, and I came up with a first bra that’s really not bad at all.

Nevertheless, lingerie making is not something to take lightly.

make Bra #DL05

De la précision.
Premièrement, les pièces étant petites, il est impératif de couper chaque morceau avec exactitude. Je n’ai pas de cutter rotatif et n’avais pas l’intention d’en acquérir pour le moment, mais je pense maintenant que cet outil malin pourrait m’aider à couper mes pièces un peu plus rapidement et plus précisément. Il faut aussi faire attention à bien égaliser les bords où le tissu peut dépasser lorsque vous avez monté les différentes parties. Sinon il est difficile de poser les élastiques par la suite.

Accuracy.
Firstly, because they’re so little, you need to be very accurate when you cut your different pieces. I do not own a rotary cutter and never intented to buy own, but now that I’m making lingerie I think this smart tool could be a great advantage to exactness and speed. You also need to trim perfectly your edges after sewing the different parts, before sewing the elastics, otherwise this step can become very difficult.

Une bonne maîtrise.
Sous les bonnets, il faut tirer un peu les élastiques pour donner du ressort au soutien-gorge. Cela demande un peu de pratique pour gérer la tension que vous exercez. Je m’en suis sortie quand même, mais si je n’avais pas été aussi pressée de voir mon premier soutien-gorge fait-main trôner sur mes nénés, j’aurais peut-être pu prendre le temps de tester la couture de l’élastique sur un morceau de chute. (attention cependant si vous avez acheté un kit à ne pas trop entamer votre stock !) J’ai du défaire quelques morceaux que j’avais cousus car je n’y voyais pas la perfection que j’attendais, rien de grave, si ce n’est que découdre un élastique, c’est TRÈS, TRÈS CHIANT. Excuse my french.

A bit of dexterity
Under the cups you’ll need to pull your elastic a little to give some stretchiness to the bra. It requires a bit of practise to get it right. I pulled it off alright, but if I hadn’t been so impatient to finish my first bra, I would have practised a little with scraps and that would have been better. You don’t want to unpick elastic (believe me!) I you do practise on spare elastic, make sure you have enough in your kit though !

make Bra #DL05

Le matériel adapté.
Pour finir, je pense qu’il est indispensable d’avoir un pied transporteur. Cela permet de faire glisser les tissus par le bas, et par le haut aussi. Je n’en ai pas sur ma Janome ! Et j’ai pas mal galéré par endroit car il y avait trop d’épaisseur pour ma machine. Par chance cela passe inaperçu car j’ai cousu dans de la dentelle qui masque les endroits où ma machine a peiné à avancer. Si vous êtes perfectionniste et que vous avez l’intention de coudre un sous-vêtement avec de la mousse, vérifiez votre équipement. Les Pfaff ont paraît-il toutes un pied transporteur intégré, mais pour beaucoup de machines, (comme ma Janome) il faut rajouter ce pied particulier.

The right equipment.
Lastly, I think you really need a walking foot if you’re sewing a bra with foam. I do not have one on my machine. Which means on the side seams where there’e elastic over foam over elastic plus lace to sew, my machine did not feed the different layer properly. Luckily it does not show so much, partly because lace is quite forgiving with clumsy stitches. I know some machines like Pfaffs have a walking foot built-in, but for a lot of brands like mine (Janome), you need to buy a special foot.

the tiny tailoress make bramake Bra #DL05make Bra #DL05
(j’ose une photo porté… ) – (ok, so aparently I’m comfortable enough in my blogging space)

La joie du soutif fait-main.
Je dirais donc qu’il ne faut pas avoir peur de coudre son premier soutien-gorge ! L’étape de la toile est bien pour s’entraîner, je pense en particulier à la couture de la gaine des baleines. Les miennes étant petites, cela fait une courbe assez serrée… Quelques millimètres d’écart et votre soutien-gorge risque de ne plus bien vous aller !

Mais si vous maîtrisez bien votre machine, qu’elle dispose d’un pied transporteur, et que vous savez être méticuleuse, lancez-vous ! C’est vraiment très gratifiant ! J’ai passé une après-midi sur ce soutien-gorge. Avec un peu d’habitude et un pied adapté, je pense que je peux le faire en 2-3h facilement ! Une fois la forme de soutien-gorge trouvée, on peut vraiment s’amuser avec des tissus sympas et de jolies dentelles. Pour ma part je suis complètement conquise !

J’espère que cette série d’articles vous aura un peu éclairés si vous aviez envie de vous lancer dans la lingerie. Et si vous êtes déjà une habituée, j’espère que vous aurez pu profiter des quelques liens d’inspiration !

Oh the joy of making your own lingerie.
To conclude, I would say you should not be afraid of making a handmade bra. If you want to try, just do ! It’s good to practise a little, and the muslin step is nice to get some try a the tight curves of the wire channels. Since mine are so little, it required a bit of dexterity. But with a bit of practise and the right toold, I think I could sew one bra in 2 to 3 hours. And once you’ve found a cup shape that suits you, it can pretty fun to play with different fabrics and laces. Personnaly, I’m really into it already !

I hope the series of articles helped you a little understanding what’s what in lingerie making and maybe now you want to make some of your own. If you’re already a lingerie maker, I hope you’ve enjoyed a bit of inspiration and good links !

— – —

Si vous avez manqué les premiers articles de cette série, vous pouvez les lire par-ici :
To read previous articles, it’s here :

Making my first bra #1 : Introduction & inspiration
Making my first bra #2 : About the pattern(s) / Patron(s)
Making my first bra #3 : Supplies / Fournitures

 

Advertisements

61 thoughts on “Making my first Bra #4

  1. Pingback: Making my first bra #1 | The Tiny Tailoress

  2. Pingback: Making my first bra #2 | The Tiny Tailoress

  3. Pingback: Making my first Bra #3 | The Tiny Tailoress

  4. Je suis bluffée, vraiment, je couds depuis longtemps mais me sens complètement incapable de faire cela!!!
    bravo, c’est parfait et en effet, tu vas pouvoir te faire ce que tu veux maintenant!!!

  5. C’était vraiment, vraiment très intéressant cette série d’article, et ça fait rêver ! Je pense que j’attendrai un peu pour faire mes propres sous-vêtements, même si j’en rêve, parce que je ne suis pas assez méticuleuse pour le moment, mais quand je m’en sentirais capable, c’est sûr que je vais revenir voir tes articles et surtout tous les liens que tu as fourni… Merci !

  6. mais qu’est-ce qu’il est beau! je reste sans voix devant le résultat! super méga bravo!et merci pour la série d’articles intéressants et instructifs ça donne très envie de se lancer…quand j’aurais le temps

  7. Oh la la !! il est trop beau !!! On dirait pas du tout que c’est du fait main. Et chapeau pour avoir osé mettre une photo de toi avec. Je ne sais pas si j’aurai le même cran ! En tout cas, bravo !! Avec tout ça, tu m’as donné envie de me coudre le mien tout de suite 😀

  8. Magnifique ! Ah j’en rêve, le soutif parfait c’est le Graal… presque un bonnet d’écart entre numéro 1 et numéro 2, c’est ultra-pénible !!! En tout cas tes aventures donnent envie de se lancer !

    • Je te comprends ! J’ai une différence moi aussi mais assez légère, et plutôt dûe à ma posture qu’à la “taille”. Comme je garde tous les coussinets des soutien-gorge que j’achète, je me demande si je devrais pas faire des paires “dépareillées”, un petit coussin à gauche, un grand coussin à droite ^^ Ni vu ni connu !En tout cas si tu te lances tu verras que ce n’est pas très long à coudre, si tu arrives à faire deux bonnets qui te vont bien de chaque côté, peut-être que tu pourras te faire tous tes soutien-gorge et moins te prendre la tête en magasin ! Courage ! 🙂

  9. C’est impressionnant ! Bravo bravo !
    Tu me fais envie… Comment as-tu fait pour le fit (si tu as eu besoin bien sûr) ? Est-ce que c’est difficile à retoucher sur le patron ? C’est ce qui me fait un peu peur parce qu’un soutien-gorge doit être bien ajusté… sans compter qu’on est pas parfaitement symétrique ^^’ Cette histoire de pied transporteur m’intrigue, je ne connais pas cet accessoire
    Ce serait rigolo de faire un sew along tiens !

    • J’ai retouché un peu la profondeur du bonnet seulement, tu peux regarder l’article #2 de cette série ! Le sew along j’y ai pensé ce matin^^ mais je débute tout juste alors ce serait peut-être prématuré pour moi je tenir ce genre de projet ! Si tu lis bien l’anglais je t’encourage au regarder le sew along de Cloth Habit !

      • Je pensais pas forcément à un sew along avec des conseils techniques, tutos etc… c’est un gros boulot en plus.
        Mais je me disais que si on était plusieurs à vouloir se lancer prochainement, on pourrait le faire à peu près en même temps et partager nos avancements sur nos blogs ou sur IG;) Ca peut être rassurant de se lancer en groupe et ça permet de moins coudre en solo. C’est un peu l’inconvénient de ce hobby (en tout cas pour moi), on se sent un peu seul parfois face à sa MAC ^^
        Oui, j’ai lu ton article ensuite dans la foulée, c’est logique en fait, vu la découpe. Je pensais que le bonnet était d’une seule pièce 😉

  10. C’est génial de pouvoir faire une telle chose. Ca vaut le coup/coût de se renseigner effectivement car à 80 euros les bons soutifs, il y a moyen d’économiser là-dessus.
    Merci beaucoup !

  11. Je n’ai qu’un mot à dire : wahou! Je suis carrément bluffée par le résultat! Avant de lire ta série d’articles, il ne m’était jamais venu à l’idée de penser à me coudre de la lingerie mais là, tu me donnes sacrément envie de me lancer! Ca a l’air vraiment marrant et puis le résultat encore une fois wahou lol il est vraiment bien fini (j’ai envie de dire “on dirait un vrai du magasin” ce qui pour moi est le comble du compliment en matière de couture lol). Bref, comme tu l’as compris, je te tire mon chapeau: bravo!

  12. Wow !! Impressionnant… Très joli soutien-gorge et très chouettes articles ultra documentés. Tu as gagné, je suis conquise, j’ai envie de m’en faire un maintenant. D’autant plus que j’ai la chance d’avoir déniché, dans un vide-grenier, une fin de stock d’une usine de lingerie avec de magnifiques dentelles. Vivement les vacances !!
    En tout cas un grand bravo à toi, c’est du beau travail…

  13. I just love your bra – looks better than many store-bought ones. I’m (slowly) planning on sewing lingerie as well, so this series has been very helpful & inspirational. Thanks!

  14. J’ai lu avec énormément d’intérêt et de passion ta série d’article, et enfin le Graal ! Le “Georges” home made ! C’est très inspirant, et je suis moi aussi attirée comme un aimant par la couture de la lingerie ! ll va falloir que je m’y penche sérieusement, maintenant que tu m’as déblayé le terrain 😀
    Bravo Alice ! Et j’espère en voir d’autres encore plus jolis !

  15. Olala quel résultat magnifique et il a l’air de t’aller parfaitement ! Et si tu dis que ça ne prend pas beaucoup de temps, ça m donne bien envie de me lancer… J’imagine qu’on peut même utiliser de très jolies dentelles, faire des tas de combinaison de couleurs, motis et formes… 🙂 Ah tu m’ouvres de nouvelles possibilités couturesques !

  16. Alors moi je te dis chapeau ! Je suis admirative devant un tel travail. On dirait un soutien gorge de marque !
    J’adore la belle lingerie, du coup je suis vraiment tentée! Par contre je ne suis pas forcément toujours très méticuleuse donc je vais faire doucement.
    Merci pour tes articles en tous cas.
    J’ai juste une petite question : les parties que tu avais du mal à passer à la machine, serait-il possible de les coudre à la main ? Je n’ai hélas pas le double entraînement sur la mienne, et pour les finitions “plus sensibles” dirons nous, je pense mieux m’en sortir à la main (moins de chance que je me loupe ke pense). Mais n’ayant jamais testé ce genre de couture, j’aurais aimé savoir si techniquement c’est possible!
    Voilou ^^ et encore une fois un grand bravo et un grand merci d’avoir partagé cette belle aventure avec nous !
    PS : je lis souvent ton blog sans me manifester, mais là il fallait quand même que je te félicite 🙂

    • Tu ne peux pas coudre à la main l’élastique, mais quand tu galères tu peux bâtir un peu, et aussi retoucher avec des petits points à la main, c’est ce que j’ai du faire par endroits !
      Je ne te connaissais pas alors je suis contente que tu te sois manifestée ! 🙂

  17. Je suis épatée. (C’est vrai que la lingerie aussi est cousue par de petites mains bien douées, alors pourquoi pas cela aussi). Très joli résultat.

  18. Le résultat est impressionnant !! Ce SG est tout simplement magnifique, quelle fierté tu dois avoir en le portant. J’imagine que tu vas poursuivre sur ta lancée. Merci d’avoir partagé ton expérience, tu démystifie totalement la chose, moi qui croyais que coudre sa lingerie était infaisable. Tu m’as même donné envie ! (Dès que ma todolist aura un peu baissé…)

  19. Ca sonne doux à mon oreille tout ça ^_^
    Ca fait fichtrement envie dis donc.
    Ton soutif est une vraie réussite. Et ton article formidablement écrit. Merci pour ces précieux conseils

  20. Je tiens à te remercier pour ces excellents articles très complets sur la fabrication d’ un soutien gorges. Désireuse de me confectionner le fameux balconnette bra de ralphpink je vais enfin pouvoir me lancer et surtout commencer grâce à tes superbes explications…
    Merci beaucoup…Estelle

  21. Whouahou! Comme dirait certains, “on dirait un vrai”!!! Fécilication pour ce sacré projet, il est très beau!!!! Je mets l’article dans un coin pour un jour, quand j’aurais le courage de me lancer! 😉

  22. Pingback: Surprise ! | The Tiny Tailoress

  23. Pingback: Comme une envie de lingerie | laissons Lucie Faire

  24. Pingback: Sewing Colors » Jolis dessous

  25. Pingback: Pin-up Dress | The Tiny Tailoress

  26. Alors chapeau bas! Il est superbe ce soutien gorge. Bravo! En fait ca fait quelques semaines que j’ai lu ton article et que cette idée me trotte dans la tête, je me sens prête à me lancer mais j’avais une petite question, où a tu trouver cette jolie dentelle, il ne me semble pas l’avoir lu dans tes posts. Merci d’avoir aussi bien préparé le terrain. Très articles sont vraiment très intéressants. Merci merci, ou peut être pas de nous tenter autant 😉

  27. Bonjour
    Je découvre ton blog à l’instant et moi aussi j’aime beaucoup ton soutien gorge!
    Je viens d’en faire un moi aussi mais rien à voir avec le tien…!!moi j’ai fait le patron moi même selon mes mensurations et comme c’était une première j’ai vraiment pas pris un joli tissu mais j’ai bien l’intension d’en refaire d’autres avec de plus jolis tissus…j’espère arriver à faire aussi beaux que le tien!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s